Archive by Author

Les Camionneuses font Food-truck-plages à Pantin! Et vous?

2 Août
C’est à Pantin que les gourmands avides de bons plans se donneront rendez-vous tous les dimanches d’août : les Camionneuses font venir les food trucks au bord de l’eau, Mail Charles-de-Gaulle. Une belle alternative à Paris-plages… 
pantin-les-camionneuses-food-trucks

Chaque dimanche d’août, de 12h00 à 20h00 ce seront 3 food trucks qui s’installeront. Avec, en bonus, une guinguette, base nautique et terrasse-farniente. Surtout que pour s’y rendre, il sera possible de voguer à bord d’une navette fluviale (2 euros le ticket, départ toutes les 30min.) accessible au niveau du Bassin de la Villette, à Jaurès/Stalingrad, Paris 19e (voir les infos sur Tourisme93.com)! De quoi s’offrir une excursion des plus agréables…

Le 4 août viendront A la tête du client, Tartes Kluger, Une Currywurst Paris-Berlin!

Les food trucks présents à Pantin figurent dans cette liste (la programmation future n’est pas encore totalement arrêtée) :

– A la Tête du Client: tartares, burgers et salade de buratta
– Coney Island Dinner: hot dogs
– Le Macadam : burgers (avec buns faits maison)
– La Dînette mécanique : sandwichs à la viande longuement mijotée, pastrami et croquettes
– Country popcorn: du popcorn au caramel au beurre salé (une tuerie!)
– Barbecue corner: des viandes fumées à la canadienne
– Lemon Shakers: l’authentique citronnade à l’américaine

camionneuses-pantin

Au pied des mirobolants magasins généraux, au bord du Canal, on sera bien, forcément!

En prime, il y a une base nautique ET un bal guinguette de folie, organisé par la Baronne d’Paname herself! 

Les derniers Bals Barges de l’été s’y tiendront de 15h à 20h : swing / électro-swing le 4 août, néo-musette le 18 août, swing le 25 août (voir toutes les infos sur la page Facebook).

bal-baronne

La programmation détaillée est à guetter sur la page Facebook des Camionneuses et sur le compte Twitter@LesCamionneuses.

En pratique, ça donne :

#Foodtruckrévolution chaque dimanche, du 4 au 25 août, de 12h à 20h, rendez-vous Mail Charles-de-Gaulle, à Pantin. 

Y aller

Métro Eglise de Pantin (ligne 5); Vélib, station 35014 (139 av. Jean Lolive / Mail Charles-de-Gaulle).

Le week-end, accès par navettes fluviales depuis le Bassin de la Villette (métro Jaurès ou Stalingrad), et depuis le parc de la Villette, sur le canal de l’Ourcq au prix de 2€ (le dimanche) toutes les 30mn entre 12h et 21h. Infos sur http://www.tourisme93.com/ete-du-canal/navettes-ourcq.html

Et ce n’est pas tout !

La semaine, jusqu’à fin août, tous les jours, de 12h à 14h, même lieu à Pantin : un food truck différent tous les jours.

Les Camionneuses installent les food trucks à la RE-cyclerie, ancienne Gare Ornano! Pouet!

30 Mai

L’ancienne Gare Ornano, Paris 18e, se reconvertit en RE-cyclerie!
Pour fêter ça, Les Camionneuses amorcent une belle programmation de food trucks: chaque jour, à partir du lundi 3 juin, un camion différent viendra proposer un menu d’enfer, sur terrasse, avec vue sur le charmant jardin partagé du Ruisseau.

Que diriez-vous d' »arepas« , fondants sandwichs vénézuéliens, de savoureux bo-bun, salades vietnamiennes, de tartares, de crêpes, de bagels, de buratta -de la mozza, en bien meilleure-, ou bien d’incontournables hamburgers?
Parfaits pour des pauses déjeuner qui chantent, à deux pas du métro Porte de Clignancourt, ou, le week-end, pour manger sur le chemin des Puces de Saint-Ouen!
On vous attend avec impatience. A très vite.
flyer-recyclerie-recto flyer-food-trucks-camionneuses-recyclerie
Voici le planning-type (susceptible de changements) de la prog’:
Lundi : Le Camion Gourmand – Arepas & Burger
Mardi : A la tête du client – Tartare, buratta & Burger
Mercredi : Mahotte – La crêpe bien bretonne
Jeudi : Macadam – Burger
Vendredi : Bugelski – Le deli new-yorkais avec bagels
Samedi : L’Atelier d’Epicure – Piadina & Polpette
Dimanche : La Caravane Dorée – Sandwichs & Bo-bun en alternance
La RE-cyclerie est un projet de Sinny & Ooko, équipe emmenée par Stéphane Vatinel (création et exploitation de la Machine du Moulin Rouge depuis 2010, création et exploitation du Glaz’art de 1992 à 2008, et du Divan du Monde de 2003 à 2008, exploitation du Comptoir Général jusqu’en 2013). 
INFOS PRATIQUES
Food trucks à la Recyclerie, avec Les Camionneuses. 
A partir du lundi 3 juin. 
De 12h à 14h du lundi au vendredi, de 12h à 16h le samedi et dimanche.
En face du 59 rue Belliard, Paris (XVIIIe). 
Métro Porte de Clignancourt, station Vélib 18032, bus n°56, 85, PC3. 
Mise à jour de la programmation à guetter ici-même, ainsi que sur les pages Facebook de La RE-cyclerie et des Camionneuses.
camion-gourmand-recyclerie

Mission Chinese Food: une journée en vidéo avec le chef

12 Fév

C’est la nouvelle année chinoise, alors, hop, on se plonge dans Mission Chinese Food, duo de deux restaurants basés à NY et San Francisco, imaginés par le chef américain Danny Bowien. Le photographe et cinéaste Gabriele Stabile a passé  pour le New Yorker une journée avec ce superman de la street food chinoise réinventée, modernisée, anoblie. C’est beau et ça allèche. On a tout de suite envie d’un voyage dans le Lower East Side. Attention, le week-end, on peut attendre jusqu’à trois heures pour s’y attabler.

Mission Chinese Food
154 Orchard Street (Lower East Side), 212-529-8800.

La street food arrive à Moscou

20 Jan

Sachez-le, la street food se paye aussi une incursion à Moscou.

Au Gorky Park, le Ferma Kiosk bouillonne sec, vendant vin chaud, boulettes de dinde, Irish stew -autour de 8 dollars la portion, tandis que de l’autre côté de la patinoire, c’est le stand de Williamsburg (oh le beau clin d’oeil aux hipsters de Brooklyn!) qui attire les amateurs de burgers, de soupe de maïs épicée et de chocolat chaud.

Non, Depardieu n’a pas (encore) fait d’intrusion.

Image 4

Intéressant article à lire (en anglais) sur Russia Beyond the lines : « Street food mania takes over Moscow ».

L’aventure des Camionneuses, à la poursuite de l’espace de co-working culinaire

17 Déc

Voilà quelques solides semaines que nous écumons les abords de Paris, à pieds ou à trottinette, afin de dégoter LE lieu.

Car voilà, les Camionneuses, ce sont quatre nanas fondues de bouffe (on peaufine nos présentations de wonderwomen et de nos supers-pouvoirs avant de vous poster cela très vite).

Et ces quatre nanas ouvriront, en 2013, un espace de co-working culinaire  (ou co-cooking, huhu) destiné aux pros de la cuisine nomade et tous ceux désireux d’un bel espace où concocter leurs plats. Il s’appellera L’Office, et sera géré par notre folle équipée.

Sur ce blog, hormis l’actu-bouffe et marketing-bouffe, nous vous conterons notre recherche d’une cuisine parfaite et partagée pour y accueillir les cuistos.  Et ce lieu, ce sera aussi un havre de paix pour tous les passionnés de bonne chère, désireux de rencontrer des pros de la cuisine, à l’occasion d’ateliers, d’apéros, de dîners conviviaux.

Nous, quand on bosse, on mange aussi.

Nous, quand on bosse, on mange aussi.

On vous dévoile donc ici notre projet, merveilleuse aventure qui se concrétisera aux abords de Paris, en 2013.  C’est plein d’ambition, on vous l’accorde, mais nous savons que nous y parviendrons, au vu de l’enthousiaste soutien de nos proches, bien sûr, mais aussi de nos conseillers bancaires adorés et chéris (comment ça on en fait trop?) et de nos futurs clients et partenaires.

Vous aimez la bouffe, la bonne? Celle que vont vous offrir de géniaux cuisiniers avec leurs recettes inspirée de la street food venue d’ailleurs?

Nous aussi, et nous allons le prouver en vous racontant, semaine après semaine, notre petite odyssée! Celles des Camionneuses, quatre nanas qui en veulent. Grave.

L’une de nos innombrables tâches: mettre en place une belle opération de crowdfunding, pour vous demander des espèces sonnantes et trébuchantes. Car si le projet est magnifique, il coûte cher, forcément. Au mois de janvier 2013, vous en saurez vite plus!

N’hésitez pas à réagir, critiquer, encourager en com’, on adore ça. 

>>N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter ! https://twitter.com/lescamionneuses
La page Facebook  suivra vite.

[Allez, on vous montre quelles sublimes horreurs visitées pour dénicher notre futur lieu!]ImageImage561115_10150992605146981_549123693_n 564662_10150992607861981_1239031245_n

Les critiques gastronomiques snobent la tendance food truck

1 Sep

C’est ce qu’assène Emmanuel Rubin (Figaro, L’Officiel, Stylia), critique gastro parigot fameux, avec son nouveau Délices d’initiés, un dico « rock, historique de la gastronomie ».

Le succès du Camion qui fume ou de la Cantine California, qui servent de la street food améliorée dans les rues de Paris, laisse Emmanuel Rubin perplexe : « C’est une déclinaison maline du camion à pizza ou de la baraque à frites. Mais ce parisianisme ne durera pas, car ça existe déjà ! »

20 Minutes, 31 août 2012.

De son côté, François Simon (encore le Figaro…), autre éminence du monde gastro-gourmet, raillait le Camion qui fume dans un post de blog.

Faire la queue pendant vingt minutes puis bouloter debout un hamburger certes correct mais sans grande dimension. Juste un basique sans grande tenue. De plus, on se frotte le menton devant les buns abandonnés sur le fauteuil avant en plein cagnard, sans oublier des plats sous le camion…il y a quelque chose qui m’échappe là…

Nous, on dit NIET… La tendance food truck, c’est comme celle du macaron ou du hamburger: elle n’est pas prête de s’éteindre, puisqu’elle n’en est qu’à ses débuts.

Bien sûr, tout n’est pas parfait, les évolutions apporteront davantage de confort, tout comme la concurrence apportera plus de diversité, et non pas du 100% burger. Il suffit de tourner la tête et les papilles vers les Etats-Unis. Mais ça, les critiques gastronomiques s’en tamponnent le bourrichon.

L’avenir nous donnera raison.

Les campus américains, nouveau lieu de bataille des food trucks

22 Août

ImageLes camions z’à bouffe se multiplient dans les aires universitaires aux Etats-Unis, se disputant puis se faisant éjecter des zones les plus courues, raconte le Wall Street Journal. Les équipes administratives des facultés procèdent donc à des arbitrages, comme celle de l’Université de l’Alabama à Tuscaloosa ou l’Université de Californie, Riverside. Des établissements comme la fac de Dallas, Texas, lancent carrément leur propre food truck, histoire de profiter de la manne: y seront proposés des menus fusionnant cuisines indiennes, asiatiques et méditerranéenes, à l’image du nombre d’étrangers composant 19% de la population étudiante.

Des entreprises de restauration universitaire comme Aramark Corp et Bon Appétit Management Co., voient progresser les demandes de camions, afin de proposer des repas en fin de soirée sur les campus, et/ou desservir les zones éloignées de ces derniers. Aramark ajoutera donc plus de neuf  « camions universitaires »  cet automne à son armada, Bon Appétit, cinq.

« Les choix de nourriture sur le campus sont très limités, donc tout le monde va aux food trucks. Vous verrez des étudiants diplômés faisant la queue pendant une heure pour obtenir leur repas », explique l’un d’eux, aux Massachusetts Institute of Technology.

Au total, près de 100 colleges ont leurs propres food trucks. Il y a 5 ans, on en comptait à peine une douzaine.

L’article complet du Wall Street Journal.